Sélectionner une page

Boutique

7 résultats affichés

  • Le Dieu de Jaurès

    Le Dieu de Jaurès

    24,00

    « Je ne suis pas de ceux que le mot Dieu effraie. J’ai, il y a vingt ans, écrit sur la nature et Dieu et sur leurs rapports, et sur le sens religieux du monde et de la vie, un livre dont je ne désavoue pas une ligne, qui est resté la substance de ma pensée. Au risque de vous surprendre, je vous dirai que j’en ai fait, il y a peu de temps une seconde édition, et que je n’y ai fait aucun changement », proclamait Jean Jaurès à la tribune de la Chambre en janvier 1910.

  • La Retirada et l’Exil

    12,00

    Espagne, 1936 : le soulèvement des généraux parjures, puis la guerre civile. 1939, pour les républicains, le crève-cœur de la défaite. [...] La singularité d’une histoire personnelle, reflet de milliers d’autres.

  • Dernières lueurs souterraines

    25,00

    Par un ancien mineur de Carmaux, tous les métiers de la mine tels qu’il les a pratiqués (piqueur, foudroyeur, sondeur…). Des mineurs-paysans du Ségala aux immigrés polonais, espagnols, italiens, slaves ou maghrébin, un bel hommage à tous les camarades dont il a partagé le travail et les luttes [...]

  • Lo Salvatjon / L’Innocent

    12,00

    « Victor », « l’enfant sauvage de l’Aveyron » : Leopòld Durand a caminat sus sas pesadas e li a tornada la paraula en òc. Tant el coma Pierre Calmette, en francés, amb lor coneissença del païs, dels òmes del temps e de uèi, espolson lo mit.

  • Vie et mort de personne

    12,00

    L’auteur part à la recherche de son grand-père inconnu. Un style rapide et efficace de carnet de bord, une enquête serrée et prenante, suivie d’un court récit, Una lecçon de francés, sur la répression linguistique en famille.

  • Revista VT n°1 – Occitània al sègle XIX

    3,00

    La pensada politica occitana al sègle XIX. La Comuna de Marselha. Los dròlles de las fargas de La Sala.

  • Lo Manifèst del Partit communista

    5,00

    Un simbòl e un monument. Lo Manifèst es seguit d’un tèxt d’Engels de 1846 sus « la nacionalitat de la França de Sud » e d’un autre, de la Republica democratica de Vietnam, en referéncia a Mistral, sus « la lenga nacionala ».