Sélectionner une page

Boutique

Affichage des produits 1–9 sur 17

  • La belle Aventure

    19,00

    La belle Aventure, c’est celle d’André Fabre, frère de l’écrivain Lucien Fabre, prix Goncourt 1923. Vers 1900 et jusqu’à la veille de la guerre de Quatorze, c’est le récit d’une enfance à Pampelonne, celui de son sévère internat au lycée d’Albi et de son aventure américaine.

  • La Retirada et l’Exil

    12,00

    Espagne, 1936 : le soulèvement des généraux parjures, puis la guerre civile. 1939, pour les républicains, le crève-cœur de la défaite. [...] La singularité d’une histoire personnelle, reflet de milliers d’autres.

  • Chansons albigeoises

    12,50

    Connaissez-vous L’Albitgéso, La Gaillagolo, l’Ym­­no vaureso, La Brensole, ou La Saïssolo, autant d’hymnes célébrant Albi, Gaillac, Lavaur, Brens ou Saïx, sur des paroles de nos poètes locaux et que l’on chantait à la fin des plantureux repas d’autrefois ou pour célébrer le simple plaisir d’être entre soi ?

  • En Algérie sur les pas de Jean Boudou

    12,50

    Jean Boudou, le plus emblématique des écrivains occitans contemporains, passa ser dernières années comme professeur de sciences agricoles en Algérie et y mourut (1968-1975).

  • Ségaline

    18,00

    Avec un talent de conteuse, Lygie Bonnafous-Valière, nous livre un témoignage vécu et authentique de la vie d’autrefois dans le Ségala, dans un dialogue où se mêlent et se répondent, aussi fraîches les unes et les autres, les voix de quatre générations.

  • OVNI, 50 ans d’enquêtes dans le Tarn

    10,00

    À Albi, Gaillac, Graulhet, Castres, Mazamet et dans des dizaines de communes, quand l’étrange et l’inattendu se mêlent au familier et au quotidien… De l’armada de soucoupes volantes aperçue dans le ciel de Gaillac en octobre 1954 au tout dernier phénomène lumineux recensé en 2005 [...]

  • J’ai de la chance

    6,00

    Le journal de Laurence. Handicapée à vie à la suite d’un accident à la naissance, elle « a la chance » d’être entourée pas ses amis et sa famille. Et elle a puisé dans son handicap la force d’écrire et de témoigner en toute lucidité.

  • Dernières lueurs souterraines

    25,00

    Par un ancien mineur de Carmaux, tous les métiers de la mine tels qu’il les a pratiqués (piqueur, foudroyeur, sondeur…). Des mineurs-paysans du Ségala aux immigrés polonais, espagnols, italiens, slaves ou maghrébin, un bel hommage à tous les camarades dont il a partagé le travail et les luttes [...]

  • Lo Salvatjon / L’Innocent

    12,00

    « Victor », « l’enfant sauvage de l’Aveyron » : Leopòld Durand a caminat sus sas pesadas e li a tornada la paraula en òc. Tant el coma Pierre Calmette, en francés, amb lor coneissença del païs, dels òmes del temps e de uèi, espolson lo mit.