Sélectionner une page

Boutique

Affichage de 19–27 sur 35 résultats

  • L’Abbé Barthe, curé d’Escoussens

    9,50

    Pierre Joseph Marie Barthe, curé d’Escoussens pendant un demi-siècle et forte personnalité, y vit naître, grandir et mourir plusieurs générations. Ses mots et ses incartades, racontés de manière humoristique, étaient dignes de rester dans toutes les mémoires.

  • Direm a la nòstra nena

    6,50

    De poemas occitans per dire a las nenas e als dròlles. Los aucèls e los nises, lo bèl matin e lo silenci de l’auton, la bona pluèja e la ronda dels mòrts, lo Nadal dels vencits e de breçairòlas.

  • Journal (broché)

    18,00

    Le Limousin, ses légendes, son histoire, sa nature et ses saisons. « J’ai appris par la voix du renoncement la saveur unique de la liberté. » Le journal d’une femme libre et séduisante, artiste et musicienne, écrit à Tulle, de 1923 à 1928, dans une prose inégalable.

  • Journal (relié)

    27,00

  • Le livre des accomplissements

    8,00

    Un jeu de trente-deux cartes : le philosophe, le paysan, le comédien, la reine, l’illusionniste, autant de figures qui nous renvoient au moi profond et que nous font découvrir le jeu qui pourrait bien être le nôtre. Dans une nouvelle donne.

  • Pour Lancelot

    8,00

    Deux recueils écrits entre 1968 et 1970, le premier à la suite d’une lecture de La Queste du Saint Graal, chevalier de neige et de lumière, le second sous le signe des gémeaux, unis pour toujours dans leur figure double et qui luisent à jamais dans le ciel nocturne.

  • Grailaires e Crabaires

    25,00

    Testimoniatges dirèctes suls grailaires (joueurs de hautbois) de Sidòbre et dels Monts de La Cauna e suls crabaires (joueurs de cornemuse) de la Montanha negra. Amb mapas, fotografias e totes los plans dels instruments mençonats.

  • Pròsas geograficas

    12,00

    Dins son marselhés ruscós e drud, lo que fa totjorn sens trantalhar l’encambada primièra del costat de la lutz franca que se lèva nos apèla a viure. Sa mesura e son espèr son los de l’òme quilhat e sa fe d’eretic es raianta e contagiosa.

  • Cants de nòstrei pòbles encabestrats

    9,00

    Un montjòia poetic a cima d’una experiéncia viscuda, un rajolament d’images, una paraula de mai en mai liura, una litania, la del grand amor fàcia a la mòrt, als empèris e als genocidis.