Sélectionner une page

Boutique

Affichage de 19–27 sur 50 résultats

  • Vingt lettres sur l’histoire

    12,00

    À l’intention de tous, les portraits critiques de trois « sauveurs » accusés d’avoir bâti leur gloire sur l’abandon de la France : Pétain, de Gaulle, Mitterrand. En contrepoint, et par l’un de ses principaux acteurs, l’histoire récente d’une revendication occitane aujourd’hui confrontée aux échéances de la mondialisation et d’une Europe en crise.

  • Lo Salvatjon / L’Innocent

    12,00

    « Victor », « l’enfant sauvage de l’Aveyron » : Leopòld Durand a caminat sus sas pesadas e li a tornada la paraula en òc. Tant el coma Pierre Calmette, en francés, amb lor coneissença del païs, dels òmes del temps e de uèi, espolson lo mit.

  • Vie et mort de personne

    12,00

    L’auteur part à la recherche de son grand-père inconnu. Un style rapide et efficace de carnet de bord, une enquête serrée et prenante, suivie d’un court récit, Una lecçon de francés, sur la répression linguistique en famille.

  • Lo cabrièr de las paraulas

    12,00

    El es ensenhaire, ela infirmièra. An tres dròlles e se meton a abalir de cabras, de cabras que ne fan parlar mai d’un dins lo vilatge. Fantasiá, causida o biais de se plegar al voler del lòc ?

  • Etiquette

    Louis Fieu

    11,00

    Louis Fieu (1879-1973), député du Tarn et maire de Carmaux, demeura à son poste pendant l’Occupation tout en aidant la Résistance. Accusé de pétainisme et exclu du parti socialiste à la Libération, les documents apportés par l’auteur rétablissent la vérité.

  • L’église St-Eugène de Rosières

    13,50

    Sous la commune, il y a la paroisse et, au centre, l’église. Jusqu’aux fresques de Nicolaï Greschny, Jacques Castagné fait l’archéologie de cet espace qui rythma la vie de générations et de générations avec toute sa science de la symbolique de l’art sacré.

  • La Coa de la Cabra

    13,50

    De vèrs 1940, un enfant de vinhairons dins l’univèrs claus d’un vilatge. La familha, la natura, lo trabalh, vistes pels uèlhs d’un mainatge. Lo jornal pòrta los ressons de la guèrra. La patria, sola se’n tracha l’escòla…

  • Les Juifs ont-ils du coeur ?

    20,00

    « Comment rendre les juifs plus utiles et plus heureux en France ? » se demandait l’abbé Grégoire. L’oeuvre de libération des révolutionnaires français et de Napoléon se fonde paradoxalement sur les plus anciens préjugés antijudaïques.

  • L’Abbé Barthe, curé d’Escoussens

    9,50

    Pierre Joseph Marie Barthe, curé d’Escoussens pendant un demi-siècle et forte personnalité, y vit naître, grandir et mourir plusieurs générations. Ses mots et ses incartades, racontés de manière humoristique, étaient dignes de rester dans toutes les mémoires.