Sélectionner une page

Boutique

Affichage de 1–9 sur 31 résultats

  • L’arbre et la spirale

    12,00

    Robert Lafont, linguiste, historien, historien de la littérature, géographe, écrivain, et serviteur inlassable de la cause occitane. Philippe Gardy propose ici une image un peu différente de Robert Lafont, celle d’un esprit qui s’est efforcé de décrire et d’articuler les diverses facettes de l’activité humaine.

  • Marcelle Delpastre à fleur de l’âme

    22,00

    Née et morte à Germont, en Corrèze où elle a toujours vécu, Marcelle Delpastre (1925-1998), est un auteur majeur de la littérature occitane contemporaine. En occitan comme en français, elle s’est illustrée dans tous les genres : poésie, contes, mémoires, ethnographie, etc.

  • Lo Libre del Causse

    19,00

    De la Bèla Epòca a 1968, de la Guèrra de 14 a l’Occupacion, a la Resisténcia, e al reviscòl de las Trentas Gloriosas, una saga familiala sus très generacions ont, del Causse roergàs fins a Montpelhièr, es pas solament question de trabalh e de bòrias a sauvar, mas d’argent, de sèxe e de passion.

  • Cansos planhs e sirventes

    12,00

    Né à Castres en 1924, Gaston Puel vécut dans son pays natal, l’Albigeois et le Castrais, qu’il dénommait avec fierté et délectation « le comté de Toulouse ». Il fut libraire, et éditeur des plus grands : Tzara, René Nelli, Joë Bousquet, René Char, Guillevic, Michel Butor, etc.

  • En Occitan

    25,00

    En 1974, Michel Roquebert, journaliste à La Dépêche du Midi, et qui vient de publier le premier tome de son Épopée cathare, demande à Yves Rouquette d’assurer la présentation régulière des nouvelles parutions en occitan ou sur la question occitane [...]

  • En Algérie sur les pas de Jean Boudou

    12,50

    Jean Boudou, le plus emblématique des écrivains occitans contemporains, passa ser dernières années comme professeur de sciences agricoles en Algérie et y mourut (1968-1975).

  • L’Arbre de mèl

    12,00

    Tous les grands amoureux, mozarabes et troubadours, mystiques d’Orient et d’Occident, n’ont-ils pas évoqué l’amour comme un feu dévorant ? L’amour ici encore, en tradition vivante, danse comme une flamme. Mais c’est du four d’un poète alchimiste qu’il lance ses incendies.

  • La boule de verre

    14,00

    « Pierre Seghers m’a envoyé La boule de verre. Elle a irisé ma journée. Elle s’est pour moi couverte de miniature et, par elle, j’ai vu loin dans mon passé. » (Gaston Bachelard). D’ascendance artisanale et terrienne, René Rouquier (1905-1999) a été instituteur et prophète en poésie.

  • Je voudrais bâtir une ville heureuse

    13,50

    « Mon pays est l’Albigeois et ma langue maternelle n’est pas le français mais la langue d’Occitan C’est peut-être pourquoi j’ai toujours rêvé d’écrire des poèmes avec les mots de tout le monde, avec les mots de tous les jours… »